Les chaires de recherche : Emergences - Economie et société collaboratives, coopératives et solidaires



Chaire Emergences : Economie et société collaboratives, coopératives et solidaires
L’objectif de cette chaire est d'explorer les faits émergents (nouveaux modèles économiques et sociaux, évolutions des comportements et usages…) afin d'éclairer l’économie et la société contemporaines et contribuer à l’émergence du sens dont ils sont porteurs. Les sciences sociales et humaines sont particulièrement pertinentes pour comprendre les transformations profondes qui sont, de nos jours, à la fois numériques, économiques, spatiales, politiques, sociales…Une attention particulière sera portée à l’ESS qui contient la finalité d’être au service de l’humain (intégration de l'intérêt collectif dans les décisions, ancrage territorial fort, démocratie dans la gouvernance, sens de la responsabilité, etc.).
La Chaire Emergences : Economie et société collaboratives, coopératives et solidaires, aura 3 domaines d’activités :

La recherche : elle s’appuie sur une logique de co-construction de solutions entre les universitaires et les acteurs du territoire (entreprises, institutions publiques, collectivités locales...). Cette chaire fédérera des recherches pluridisciplinaires, essentiellement nanterroises, sur des thématiques dont le commun dénominateur est, dans un contexte en mutation, de penser un monde au service de l’humain. L'angle d'attaque sera large car incluant pratiques (innovations et expérimentations), normes et institutions. Dans une logique constructive et de projection, cette chaire s’attachera à regrouper des travaux posant un diagnostic critique et des travaux sur les expérimentations économiques, financières et sociales.
Parmi les axes qui pourront être développés : finance, numérique, processus démocratique, travail, outils de gestion et répartitions spatiales.


La formation : il s’agit de favoriser la diffusion de la connaissance des modèles économiques et sociaux émergents (dont fait partie l’économie sociale et solidaire) au travers la promotion de formations existantes et la création de formations adaptées aux entreprises du territoire. Outre la diffusion de la connaissance, il s’agit de d’appuyer l’insertion professionnelle de nos étudiants.


Les initiatives et le territoire : L’université souhaite faire parler les acteurs du terrain et co-construire une nouvelle approche des relations université-entreprises du territoire. Cette approche s’inspire d’une part, de l’observation de différentes initiatives prises de manière isolées par des acteurs de l’université, d’autre part, des expérimentations menées à l’UQAM. Elle s’appuie sur la volonté politique portée par la présidence depuis 2012 de décloisonner l’université et le monde économique. Il se matérialise notamment par la création de l’incubateur ESS sur le campus de l’université qui ouvrira ses portes à la rentrée 2016.
Cette chaire sera la résultante d’un partenariat entre l’Université Paris Nanterre, des entreprises, des collectivités territoriales et des organisations de l’économie sociale et solidaire. Elle permettra, à travers la création de 3 axes : formation-insertion, recherches-actions et territoire et initiatives, la reconnaissance d’une société et d’une économie qui mettent l’humain au centre des préoccupations.
 
Nous pensons qu’une collaboration étroite entre l’université et les entreprises locales, les acteurs publics territoriaux, les mouvements et les entreprises de l’ESS, contribuera à renforcer le tissu économique, à promouvoir une recherche de terrain et à forger un esprit d’initiative et entrepreneurial positif.

Retrouver le programme de la nouvelle édition du mois de l'ESS 2016 à l'Université Université Paris Nanterre

Contact :

• Marie Perez
Chargée de mission auprès de la présidence
maperez@u-paris10.fr

Mis à jour le 15 juin 2016